Le sacré de Birmanie

Le chat sacré de Birmanie est également appelé Birman. C’est une race de chat domestique à poil mi-long. Son pelage se situe entre celui du siamois concernant les marques et les couleurs, et le persan pour le soyeux et le motif colourpoint de sa robe. Il possède des yeux bleus profonds. Ses pattes sont d’un blanc éclatant. 

Le nom de la race provient de Birmanie, un pays situé en Asie du Sud-Est, entre la Chine et l’Inde. La race Birmane a d’abord été reconnue en France par « le Club de chat de France » en 1925. L’Angleterre par le bais du conseil d’administration du « Cat Fancy » (un organisme dédié aux chats) valida la reconnaissance de la race en 1966. Aux Etats-Unis, c’est l’organisme « The Cat Fancier’s Association  » qui en 1967 s’en chargea. Pour finir, « l’Association Féline Canadienne », et l’organisme « The international Cat Association » reconnurent la race en 1979. 

Origine légendaire

La légende qui entoure l’origine du nom des sacrés de Birmanie est mystique. Elle raconte que plusieurs années avant la naissance de Bouddha, le peuple Birmans (les Khmers qui étaient très pieux) construisirent des temples magnifiques en l’honneur de leur déesse Tsun-Kyan-Kse. Le plus beau des temples, le Lao-Tsan contenait une statue en or massif de la Déesse ornée d’yeux de saphir. Les prêtres du temple comptaient une centaine de chats blancs à leur côté et ensemble, ils gardaient le temple.  Le plus vieux des prêtres prénommé Mun-Ha (le chef) avait un compagnon chat prénommé Sinh.

Lors d’une nuit orageuse, des voleurs ont attaqué le temple, tuant le prêtre Mun-Ha. Sinh vint alors se positionner sur le corps de son maître. A cet instant l’âme du prêtre  pénétra Sinh et son apparence changea. Ses yeux devinrent des saphirs étincelants comme ceux de la déesse, ses pattes blanches comme la couleur pure de la chevelure de son défunt maître et son pelage se para de reflets dorés. Le temple finit par être sauvé par les autres prêtres qui chassèrent les voleurs. 

Les sept jours qui suivirent cette tragédie, Sinh vécu sans boire ni manger et finit par mourir de chagrin, emportant l’âme de Mun’Ha au paradis. Le lendemain, les 99 autres chats subirent la même transformation que Sinh et devinrent les premiers chats sacrés de Birmanie.

Caractéristiques physiques 

Le Birman se situe entre le Persan pour sa silhouette et sa fourrure et le Siamois pour ses marques et ses couleurs. Les Birmans ont un corps rectangulaire de taille moyenne avec un large visage. Le nez est de type « romain » (court, brusqué et droit). Les yeux sont arrondis et d’un bleu saphir profond (les chats ayant les yeux indigos sont encore plus prisés). Il possède une expression agréable. Le pelage du Birman est mi-long, satinée et dense, il ne possède pas de sous-poil. Son poil court sur la face s’allonge progressivement sur le reste du corps.




Le poil sur le ventre est plus court que celui du dos ou des flancs. Le Birman a une épaisse collerette et une queue touffue. Sa queue en panache est en proportion avec le reste du corps. Le Birman est bien musclé et massif avec une ossature compacte. Ses oreilles sont presque aussi larges à la base que hautes. 


Comportement et tempérament

La nature du Birman est exceptionnellement douce. Il se laisse manipuler facilement et cela fait de lui un animal de compagnie idéal. Le Birman est sociable, calme et affectueux. Il apprécie la compagnie des êtres humains et des autres animaux par conséquent il conviendra aux familles avec enfants. Il demande qu’on lui porte de l’attention. C’est un chat plutôt patient, d’humeur égale et tolérant. Le sacré de Birmanie instaure avec son maître une relation  affective et fidèle. Joueur, il est toujours en mouvement. Il gardera d’ailleurs son côté « chaton » jusqu’ à un âge avancé. Le Birman possède une voix douce et mélodieuse, sauf lorsque celui est agacé.

Le Birman est un chat qui vous accompagnera dans les pièces de la maison et qui participera aux activités. Ainsi il ne sera pas rare qu’il vienne sur vous lorsque vous lirez le journal ou quand vous travaillerez sur l’ordinateur. C’est un chat très intelligent qui lorsqu’il n’obtient pas ce qu’il désire saura vous le faire comprendre. Le sacré de Birmanie à travers sa beauté et ses pauses élégantes saura vous charmer.

Couleur de la robe

Les chatons sacré de Birmanie naissent tout blancs. Il faut attendre l’âge de 1 à deux mois pour voir apparaître les premières marques du pelage. Le manteau est toujours de couleur claire. Le visage, les pattes et la queue (appelés points) sont similaires au Siamois. Les points peuvent être l’une des 6 couleurs suivantes réparties en deux catégories :

  • Couleurs solides : Seal / chocolat / rouge
  • Couleurs diluées : Bleu / lilas / crème

Plusieurs déclinaisons complémentaires existent : Tabby / Tortie / Tortie tabby / smoke / silver.

Il existe ainsi une quarantaine de couleurs pour le sacré de Birmanie. 




Entretien

Le Birman possède un pelage soyeux qui est assez facile à entretenir en raison de sa composition. Il ne possède pas de sous poils. Son poils mi-long ne s’emmêle pas, un brossage hebdomadaire suffit. En période de mue, intensifier le brossage. Il est possible de le baigner de temps en temps. Ce chat conviendra particulièrement aux propriétaires qui ne sont pas adeptes du brossage. 

Prix

Le prix d’acquisition d’un sacré de Birmanie est compris entre 600 et 1000 euros en moyenne. 

error: Content is protected !!