#20 – “Le lait” d’Edmond Rostand




Tout d’abord, de son nez délicat il le flaire.
Le frôle ; puis, à coups de langue très petits,
II le lampe, et dès lors il est à son affaire ;
Et l’on entend, pendant qu’il boit un clapotis.

Il boit, bougeant la queue, et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu’il a passé sa langue rêche et rosé
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors, il se pourlèche un moment les moustaches
Avec l’air étonné d’avoir déjà fini ;
Et, comme il s’aperçoit qu’il s’est fait quelques taches,
II relustre avec soin son pelage terni.
Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates ;

II les ferme à demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.

Edmond Rostand (1868 – 1918)

_____________________

Humour sur les chats à découvrir Amazon : 




Photos : Andrei Ivashenko – luseen – 123rf

error: Content is protected !!