Le chat Bleu russe

[the_ad id=”7527″]

Histoire et origine 

Contrairement à beaucoup de races de chats modernes, le Bleu russe est une race naturelle n’ayant pas subit de modification génétique. Il serait originaire du cercle Arctique, au Nord de la Russie. Ces chats d’un bleu saisissant ont été introduits en Angleterre et en Europe du Nord par des marins. Dans les années 1800, des navires commerciaux faisaient escales dans  la ville portuaire Russe d’Arkhangelsk (qui signifie Archange), bordée par la Mer Blanche. La fourrure épaisse et particulière de ces chats étaient prisés tout comme la fourrure de phoque et de castor. A l’origine la race portait le nom de “Bleu d’Arkhangelsk” ou “le chat d’Arkhangelsk” en référence à la ville dont ils sont originaires. La légende veut que ces chats descendent des chats royaux des tsars russes. Ils étaient très appréciés par la reine Victoria d’Angleterre. D’autres experts pensent qu’ils auraient des origines communes avec le Chartreux et proviendrait du bassin méditerranéen, plus précisément d’Espagne. Par le passé le Bleu russe était également surnommé “Chat de Malte” ou “Chat Espagnol bleu”.

L’arrivée du Bleu russe en France remonte à 1925. Cette même année débutèrent les premières expositions. En 1939, le nom de Bleu Russe fut officialisé. La  Seconde Guerre mondiale a occasionnée de lourdes pertes y compris chez les félins au point que le Bleu russe comme d’autres races à failli disparaître. Le Bleu russe très présent en Angleterre et en Scandinavie pu être sauvé grâce à l’intervention de certains habitants de ces pays, passionnés par les chats. Cela fut possible par le biais de croisements avec d’autres races comme les Siamois Blue Point. Bien entendu la race perdit ses caractéristiques originales mais cela aura permis d’assurer la transition jusqu’aux années 1960. C’est à cette époque que la race retrouva ses attributs authentiques. En 1967, le premier club des Bleus russes fut fondé en Angleterre et ce fut le début de la reconnaissance officielle par l’ensemble des associations félines à travers le monde. Il faut préciser que le Bleu russe n’est pas très présent en France. Cela peut s’expliquer par la présence beaucoup plus importante du Chartreux et du British shorthair race assez proche au niveau de l’apparence physique. 

Caractéristiques physiques 

…………….en cours de rédaction 




error: Content is protected !!