Le système respiratoire du chat




L’appareil respiratoire du chat est constitué d’un ensemble d’organes permettant d’assurer sa respiration. On distinguera principalement, les voies respiratoires et les poumons. L’oxygène (O2) contenu dans l’air inspiré va être capté pour assurer les besoins de l’organisme. Le gaz carbonique (CO2) va être rejeté dans l’environnement par le mécanisme de l’expiration. La fragilité du système respiratoire du chat nécessite d’y être très attentif pour déceler rapidement la moindre anomalie. La bonne santé du chat en dépend. 

Les voies respiratoires

L’air va pénétrer les cavités nasales par le biais des narines. Il sera alors débarrassé de ses impuretés. A noter que l’air peut également passer par la cavité orale notamment lorsque le chat est essoufflé où s’il souffre d’obstruction nasale. Un chat au repos aura une fréquence respiratoire comprise entre 20 et 40 cycles par minute. Le volume d’air traité s’établit à 30 ml environ pour un chat de taille normale.

L’air va être acheminé vers le pharynx qui s’ouvre sur le larynx situé dans son prolongement. Le larynx est l’organe du langage et se compose de divers cartilages. Il comporte notamment des plis postérieurs qui constituent les cordes vocales, qui en vibrant génèrent le miaulement du chat. L’épiglotte (élément cartilagineux plat et mobile) va venir obstruer le larynx lorsque le chat s’alimente. 

L’air passe par la trachée, un conduit cartilagineux se divisant au sein du poumon en deux bronches principales (gauche et droite) qui se divisent également en bronchioles. Les bronchioles se ramifient dans les alvéoles pulmonaires où les échanges gazeux (entre l’oxygène entrant et le gaz carbonique sortant) se réalisent.

Les poumons

Ils sont au nombre de deux et chacun est composé de trois lobes (crânien, moyen, caudal). Ils s’insèrent de chaque côté de la cage thoracique, dans la cavité pleurale. Le poumon est constitué d’une cavité corporelle dont les parois sont riches en vaisseaux sanguins permettant l’hématose.  Ils sont souples, élastiques et recouverts d’une membrane appelée plèvre. 

Le diaphragme

C’est est un muscle qui forme une coupole au dessus des organes de l’abdomen et qui les sépare des organes situés dans le thorax. Le diaphragme est le moteur principal de la respiration. En exerçant des mouvements de contraction, il permet à l’air d’être renouvelé en assurant la ventilation pulmonaire. L’augmentation de la fréquence respiratoire permet au chat de faire baisser sa température corporelle étant dépourvu de système de sudation. On parle alors de polypnée thermique

Fonctionnement des échanges gazeux

Les échanges gazeux se produisent au niveau des alvéoles pulmonaires, lors de la ventilation. C’est à ce moment qu’intervient le phénomène de l’hématose. L’hématose est le processus permettant la réoxygénisation du sang au niveau des alvéoles pulmonaires. Le sang ainsi débarrassé du dioxyde de carbone est appelé sang hématosé.

Accessoires recommandés :

error: Content is protected !!